DÉPARTEMENT VIRTUEL DES RH – RÉMUNÉRATION ET AVANTAGES SOCIAUX: LES AUGMENTATIONS AU MÉRITE

Les augumentations au mérite – Documents 

Département virtuel des RH

Rémunération et avantages sociaux

Autres sections

Les augmentations au mérite sont en général accordées une fois par an, soit en une seule fois pour l'ensemble des employés, soit au cas par cas, selon la date d'arrivée d'anniversaire de l'arrivée de l'employé dans l'entreprise. Les augmentations au mérite sont basées habituellement sur la note que les employés ont reçue au cours de leur évaluation de rendement annuelle. Le concept de « rémunération au rendement » est important pour créer un programme de rémunération efficace qui reconnaît et encourage les bons niveaux de rendement et pour l'expliquer aux employés.

Pour créer une politique d'augmentation au mérite, les éléments les plus importants à prendre en compte sont le budget, la capacité de soutenir la concurrence du marché et la capacité de récompenser et renforcer les comportements et résultats souhaités.

Il est préférable de créer un modèle qui sera utilisé régulièrement. Si possible, il faudra l'ajuster chaque année, en fonction de plusieurs éléments, comme les résultats financiers de l'entreprise, les conditions économiques globales, le taux de chômage et la disponibilité des travailleurs qualifiés sur le marché local, ainsi que les tendances générales et/ou en vigueur dans l'industrie à propos de la rémunération.

Il est courant d'établir l'augmentation au mérite en pourcentage du taux cible pour chaque catégorie. Cette approche ne calcule pas les augmentations en pourcentage du salaire de base actuel de l'employé; elle permet donc de simplifier l'établissement des budgets et d'empêcher le problème de l'écart grandissant des salaires entre les employés.

On peut établir la grille des augmentations au mérite à partir de montants ou de pourcentages d'augmentation fixes. Une autre possibilité consiste à offrir aux cadres assez de souplesse pour distinguer, parmi les employés qui ont reçu la même note de classement, ceux qui paraissent mériter une augmentation plus ou moins importante que d'autres.

Nous présentons ci-dessous des exemples de grilles d'augmentation au mérite qui utilisent le modèle de grille de salaire de base décrit ci-dessus et l'échelle de classification de la section Gestion du rendement de ce site Web. L'exemple utilise des salaires annuels, mais on peut tout aussi bien les remplacer par des salaires horaires.

Grille d'augmentations au mérite – Exemple 1

Note de rendement % de l'augmentation si le salaire actuel
est inférieur au taux cible
% de l'augmentation si le salaire actuel
est supérieur au taux cible
Exceptionnel (E) 4.50% 3.50%
Qualité – Haute (QH) 3.25% 2.25%
Qualité – Solide (QS) 2.0% 0%
Qualité – Développer (QD) 1.0% 0%
Insuffisant – Amélioration requise (I) 0% 0%

Dans l'exemple 1, on utilise un taux de pourcentage fixe pour chaque niveau de note de rendement, quelle que soit la catégorie salariale. Il y a une grande différence entre le pourcentage de l'augmentation au mérite associé à chaque niveau de note de rendement. Cela aidera à renforcer le concept de « rémunération au rendement » et offrira une récompense visible à vos meilleurs travailleurs. Les pourcentages d'augmentation au mérite sont plus faibles dans la colonne du « salaire supérieur au taux cible ». Cela est dû au fait que les employés de cette catégorie reçoivent déjà un niveau de salaire plus élevé que les gens ayant un rendement plus faible ne peuvent pas atteindre. La marge dans la catégorie salariale entre le taux cible et le salaire maximal est aussi limitée. Donc, on recommande d'établir un pourcentage d'augmentation un peu moins élevé, pour que les employés ayant un bon rendement puissent recevoir des augmentations au mérite pendant une ou deux années encore après avoir dépassé le taux cible.

Grille d'augmentations au mérite – Exemple 2

Note de rendement % de l'augmentation si le salaire actuel
est inférieur au taux cible
% de l'augmentation si le salaire actuel
est supérieur au taux cible
Min. Taux moyen Max. Min. Taux moyen Max.
Exceptionnel (E) 3.75% 4.5% 5.25% 2.75% 3.5% 4.25%
Qualité – Haute (QH) 2.5% 3.25% 3.75% 2.0% 2.25% 2.75%
Qualité – Solide (QS) 1.5% 2.0% 2.5% 0% 0% 0%
Qualité – Développer (QD) 0% 1.0% 1.5% 0% 0% 0%
Insuffisant – Amélioration requise (I) 0% 0% 0% 0% 0% 0%

Dans l'exemple 2, le pourcentage d'augmentation au mérite pour chaque niveau de note de rendement peut être sélectionné à partir d'une fourchette. Le taux moyen offre un point de départ commun pour tous les employés et chaque niveau de note de rendement. Les cadres peuvent alors décider s'ils convient d'attribuer le taux implicite (taux par défaut ou moyen) ou ajuster le pourcentage de l'augmentation au mérite vers le haut ou vers le bas, avec des taux minimum et maximum établis. Du point de vue du budget, il peut être utile d'établir les pourcentages dans la grille en utilisant votre budget d'augmentation au mérite; cela vous aidera en effet à déterminer quels devraient être les montants moyens. Les cadres qui souhaiteraient donner des augmentations dans les échelons situés entre taux implicite et le salaire maximum auraient besoin en retour de faire les diminutions correspondantes auprès d'autres employés. Cela augmenterait ainsi les écarts entre le salaire minimum et le taux implicite. De cette façon, les cadres travaillent avec un budget, des directives précises, mais aussi une plus grande souplesse pour gérer leur personnel que s'ils devaient travailler avec le modèle du pourcentage fixe de l'exemple 1.

Grille d'augmentations au mérite – Exemple 3

Calcul de l'augmentation au mérite :

Les données suivantes ont été établies en s'appuyant sur la catégorie salariale et la grille d'augmentation au mérite à partir d'un taux fixe. Elles montrent les montants de l'augmentation au mérite que les employés recevraient si on déterminait l'augmentation en s'appuyant sur leur salaire courant et leur note de rendement.

Catégorie salariale Salaire minimum Taux cible Salaire maximum
4 28,250$ 34,000$ 37,500$
Note de rendement % de l'augmentation si le salaire actuel
est inférieur au taux cible
% de l'augmentation si le salaire actuel
est supérieur au taux cible
Exceptionnel (E) 4.5% - 1,550$ 3.5% - 1,200$
Qualité – Haute (QH) 3.25% - 1,150$ 2.25% - 800$
Qualité – Solide (QS) 2.0% - 700$ 0% - 0$
Qualité – Développer (QD) 1.0% - 350$ 0% - 0$
Insuffisant – Amélioration requise (I) 0% - 0$ 0% - 0$

Pour faciliter l'administration des salaires, les montants de l'augmentation sont arrondis aux 50 $ supérieurs. On peut aussi arrondir par tranches de 100 $ pour simplifier les nombres encore plus. Cela peut être un peu plus difficile avec les salaires horaires, mais on peut tout de même utiliser des tranches de 0,25 $ ou 0,50 $ pour simplifier un peu.

Si, avec l'augmentation au mérite qui résulte de cette procédure, un employé de niveau QS ou inférieur reçoit un salaire supérieur au taux cible, alors le montant de l'augmentation devrait être réduit. Ainsi, le nouveau salaire de l'employé resterait dans la catégorie du taux cible. Cela est également vrai pour les employés de niveau QH ou E et le salaire maximum.

Dans le Gestionnaire de documents, vous trouverez une feuille de calcul des augmentations au mérite et un calculateur de rémunération des primes annuelles et de rémunération totale au comptant. Vous pouvez les utiliser pour projeter les coûts associés à la grille d'augmentations au mérite que vous avez établie en suivant la procédure décrite ci-dessus. Grâce aux exemples de grilles ci-dessus, vous pouvez créer plusieurs scénarios d'augmentations au mérite. Ensuite, vous pouvez entrer les données sur le salaire actuel de vos employés dans la feuille de calcul. Vous pourrez alors déterminer les effets qu'a chaque scénario sur le budget en entrant les montants appropriés des augmentations au mérite. Si vous ou une personne de votre équipe connaissez très bien MS Excel, vous pouvez même créer une base de données qui calculera automatiquement les montants de l'augmentation au mérite, à partir de la catégorie salariale, de la note de rendement et du taux cible de chaque employé.